Texte à méditer :  Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui :
 - ceux qui voudraient faire la même chose,
 - ceux qui font précisément le contraire
 - et, surtout, la grande armée des gens, beaucoup plus sévères, qui ne font rien.  
Jules Claretie élu à l'Académie française
Recherche



Quelques dossiers

Fermer Les 366 Jours

Fermer Biographie

Fermer Chronologies

Fermer Histoire

Fermer Inclassable

Fermer Journées à thème

Fermer Les Femmes

Fermer USA

Fermer Quelques infos sur 366 Jours par An

Fermer Humour

Fermer Comment dire ...

Fermer Quelques services en lignes

Fermer Jeux

Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Quelques infos externes
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Histoire - Le dictateur Pinochet

Le dictateur Pinochet



Ce qu'on lui repproche

  • Exécutions de plusieurs centaines de personnes dans les jours suivant le coup d'Etat du 11 septembre 1973.

  • Affaire de la Caravane de la Mort: En octobre 1973, un commando militaire sillonne le Chili et fusille 75 syndicalistes et dirigeants de gauche, sous les ordres du général Sergio Arellano "délégué" par Pinochet.

  • Assassinat du prédecesseur de Pinochet à la tête de l'armée, le général Carlos Prats, tué avec son épouse Sofia Cuthbert dans l'explosion d'une bombe placée sous leur automobile le 30 septembre 1974 à Buenos Aires, où ils vivent en exil.

  • Attentat contre l'ex vice-président du Chili et leader démocrate-chrétien, Bernardo Leighton, et son épouse grièvement blessés par balles par un inconnu à Rome où ils sont exilés.

  • Assassinat du diplomate espagnol Carmelo Soria dont le corps est retrouvé à Santiago, le 16 juillet 1976, après son arrestation par la police secrète de Pinochet, la DINA. Les militaires ont été amnistiés et la famille Soria a reçu une indemnité de l'Etat chilien en 1996.

  • Assassinat de l'ex ministre des Affaires étrangères chilien, le socialiste Orlando Letelier, leader de l'opposition en exil, tué avec sa secrétaire Ronnie Moffit dans l'explosion de sa voiture piégée à Washington, le 21 septembre 1976. Le général Contreras, chef de la DINA, et le brigadier Pedro Espinoza sont emprisonnés à Santiago depuis 1995 comme auteurs intellectuels de l'attentat dont les exécutants ont été incarcérés aux Etats-Unis.

  • Les Fours de Lonquen: Les cadavres de 14 paysans sont découverts dans les fours à chaux d'une carrière abandonnée à l'ouest de Santiago le 30 Novembre 1978.

  • Assassinat du dirigeant syndical démocrate-chrétien des transporteurs, Mario Fernandez Lopez, mort sous la torture dans une caserne de la CNI (qui a succédé à la DINA), le 18 octobre 1984. Le principal accusé, le major Carlos Herrera Jimenez, a été condamné à 10 ans de prison.

  • Affaire Tucapel: Le syndicaliste social-démocrate Tucapel Jimenez est retrouvé égorgé aux environs de Santiago, le 25 février 1985, après son arrestation par la CNI.

  • Affaire des égorgés: Le sociologue José Manuel Parada, le professeur Manuel Guerrero et le dessinateur publicitaire Santiago Nattino, membres du Parti communiste interdit, sont découvert égorgés le 30 mars 1985. Quinze agents de la police militarisée des Carabiniers sont condamnés à des peines de prison en avril 1994.

  • Affaires des brûlés: Le photographe Rodrigo Rojas meurt et l'étudiante Carmen Gloria Quintana est grièvement brûlée après avoir été arrosés d'essence par une patrouille militaire le 2 juillet 1986. Le lieutenant Pedro Fernandez Dittus a été condamné à la prison.

  • Assassinat du journaliste José Carrasco, de l'hebdomadaire de gauche Analisis, tué à coups de mitraillette le 8 septembre 1986, au lendemain d'un attentat manqué contre Pinochet. Un ouvrier communiste Felipe Rivera, le professeur Gaston Vidaurrazaga et le publiciste Abraham Muskatblit sont également abattus en représailles.

  • L'opération Albanie: Des agents de la CNI exécutent 12 membres du Front patriotique Manuel Rodriguez (FPMR, clandestin) les 15 et 16 juillet 1987. La Cour suprême a ordonné la réouverture du dossier le 2 janvier 1998.



22/03/1998
Début de l'affaire Pinochet en Europe. Ce dernier, ancien dictateur du Chili et sénateur à vie de ce pays arrive en Angleterre en voyage privé.

16/10/1998
A la demande du juge espagnol Baltasar Garzon, l'ancien dictateur Augusto Pinochet est arrêté dans une clinique de Londres, où il était venu se faire soigner. Une procédure d'extradition pour délits de "génocide", "tortures" et "disparitions" est établie contre lui.

28/10/1998
La Haute Cour de justice britannique invalide le mandat d’arrêt, estimant que l’ancien dictateur bénéficiait de l’immunité en tant qu’ancien chef d’état. Le ministère public fait appel devant la chambre des Lords.

06/11/1998
L'Espagne demande officiellement l'extradition de Pinochet pour délits de "génocide", "tortures" et "disparitions".

11/11/1998
La Suisse demande elle aussi l'extradition de l'ex-dictateur pour l'assassinat d'un de ses ressortissants. La France fait de même le lendemain

25/11/1998
La Chambre des Lords confirme par trois voix contre deux la légalité de l'arrestation du général Pinochet. Il restera donc emprisonné en Grande-Bretagne en attendant la décision concernant son extradition vers l'Espagne pour y être jugé pour génocide, meurtre et torture.

26/11/1998
La Chambre des Lords rejettent l'immunité de l'ex-dictateur chilien Augusto Pinochet.

09/12/1998
Le ministre britannique de l’intérieur Jack Straw renonce à s’opposer à l’extradition du général et décide de l’envoyer devant la justice qui devra juger de son éventuelle extradition vers l’Espagne.

17/12/1998
Les cinq magistrats du comité d’appel de la chambre des Lords cassent à l’unanimité la décision de cette même chambre.

24/03/1999
La Chambre des Lords accorde l'immunité au général Pinochet pour les tortures dont furent victimes les chiliens avant 1988, date à laquelle la Grande Bretagne a enfin condamné cette pratique.

08/10/1999
La Grande Bretagne accepte (très provisoirement) l'extradition de Pinochet vers l'Espagne !

12/01/2000
Jack Straw revient à la raison d'Etat: il annonce sa volonté de laisser partir Pinochet pour raisons de santé. L'ex-tyran souffrirait. entre autres, de sénilité et de dépression.

16/02/2000
La presse espagnole rapporte que l'ex-dictateur "Pinochet souffre de graves lésions au cerveau qui l'empêcherait de comprendre et de répondre aux questions lors d'un éventuel procès". On ne peux que s'indigner de le voir se réfugier derrière des raisons médicales pour éviter de répondre d'assassinats.

02/03/2000
C'est officiel, l'ex-dictateur chilien Augusto Pinochet est libre et repart dans son pays. Le gouvernement anglais le juge trop faible pour répondre aux questions des juges lors d'un éventuel jugement, mais suffisamment en forme pour faire aussitôt un voyage d'une douzaine d'heures, décalage horaire à la clé.

25/03/2000
Le Congrès chilien approuve un amendement constitutionnel (113 pour, 27 contre et trois abstentions) accordant l'immunité aux anciens présidents de la République, dont l'ex-dictateur Augusto Pinochet qui fait face à 76 plaintes déposées contre lui au Chili. Ce dernier échappe donc finalement à la justice. Le Chili avait pourtant promis qu'il serait jugé.

05/06/2000
La cour d'appel de Santiago, Chilie, lève l'immunité parlementaire du général Pinochet, ancien dictateur du pays.

01/08/2000
La Cour Suprême du Chili confirme la lèvée de l'immunité parlementaire de l'ex dictateur Augusto Pinochet.

08/08/2000
La Cour suprême du Chili lève l'immunité présidentielle de l'ancien dictateur Augusto Pinochet, rendant possible son renvoi devant la justice.

01/12/2000
Le juge chilien Juan Guzman inculpe Augusto Pinochet d'enlèvement dans l'affaire de la "Caravanne de la mort".

20/12/2000
La Cours Suprême du Chilie retire les chargent d'enlèvement retenues contre l'ancien dictateur Augusto Pinochet.

01/07/2002
Les cinq juges de la deuxième chambre de la Cour suprême du Chili clôturent, pour raison de santé (!), la procédure judiciaire engagée contre l'ex-dictateur Augusto Pinochet pour les crimes commis, sur ses ordres, par le commando militaire de la Caravane de la mort en 1973.

04/07/2002
L'ancien dictateur Augusto Pinochet blanchit définitivement par la justice de son pays, il peut maintenant démissionner de son poste de sénateur à vie.


Date de création : 18/10/2004 @ 20:58
Dernière modification : 28/07/2007 @ 18:05
Catégorie : Histoire
Page lue 4238 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Réaction n°1 

par Porphyre le 05/11/2012 @ 17:19

Je n'aime pas les dictateurs, pourriez vous nous mettre l'histoire d'autres dictateurs sur votre site ? Pol Pot par exemple, bien plus sanguinaire, quelque 2,5 millions de morts estimés !
Un coup de cœur à un nouveau site
Les 366 jours de l'année
Cliquez sur une journée pour voir l'Ephéméride correspondant

Janvier
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  
 
Février
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29  
 
Mars
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  
 
Avril
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30  
 
Mai
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  
 
Juin
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30  
 
Juillet
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  
 
Août
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  
 
Septembre
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30  
 
Octobre
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  
 
Novembre
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30  
 
Décembre
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  
My-meteo.fr
météo gratuitemétéo gratuite
Design : Astrographisme © 2007 - Image : aimable courtoisie de © Christophe Vacher - Licence Creative Commons
^ Haut ^