Texte à méditer :  Etre ou ne pas être, telle est la question  William Shakespeare
Le Blog - Coup de gueule

 

Rubriques

Astuce

Commerce

Coup de gueule

Evolution de 366 Jours par An

Pub - Coup de coeur

Pub stupide

SPAM

Tristesse

Vie moderne


Derniers billets
Derniers commentaires

Coup de gueule

Libération des otages Clara Rojas et Consuelo Gonzalez  -  par Ephemeride

Libération des otages Clara Rojas et Consuelo Gonzalez

Bon, ok, comme tout le monde, je suis très content de savoir que ces deux otages ont été libérées après autant d'années de détention arbitraire et je souhaite que tous les autres le soit rapidement ... mais arrêtez de nous faire bouffer de la libération d'otages en continu sur tous les médias !
  • journal TV : libération des otages
  • journal radio : libération des otages
  • Yahoo actualité : libération des otages
  • journal papier : je préfère éviter
Y'a peut-être autre chose dans l'actualité qu'un évènement de l'autre coté de la planète qui ne concerne aucun français. Je ne savais même pas qui elles étaient.

Ingrid Betancourt a une double nationalité, dont française, je connaissais, en gros, son histoire. Si on la libère, c'est une otage française que l'on libère et c'est normal que l'on en parle, mais là, les deux otages sont colombiennes. Cela justifie t-il la une de toute la presse ?

Une autre chose, c'est que les journalistes en font un max en ne disant rien ! On sait que l'une des deux femmes a eu un enfant durant sa détention, que ce fils est né par césarienne, qu'il a eu un bras (ou une jambe) cassé à la naissance et bla-bla et bla-bla ... mais on ne sait pas si l'otage a été victime d'une forme du syndrome de Stockholm (amoureuse du son geolier) ou si elle a été violée. Cette information au moins, plutôt que de broder pourrait nous donner une idée de ses conditions de détention. Ce serait sans doute quelque chose de pertinent au milieu de tout ce flonflon que l'on nous ressasse en boucle.

Messieurs, les journalistes, faites votre travail, informez-nous de tout ce qui se passe sans focaliser sur un point unique en brodant au maximum sans rien dire de pertinent.

Un bon journal doit parler d'un maximum de choses, aborder un maximum de sujets, pas focaliser sur une information incomplète.

Yves
Publié le 11/01/2008 @ 09:38  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 


Commentaires


Réaction n°1  -   par gorby1980 le 17/01/2008 @ 00:43

Il est vrai que la presse parle beaucoup de cette libération, mais il s'agit quand même d'un événement international qui fait la une partout dans le monde et donc mérite bien de la faire également en France (déjà plus que le feuilleton Amour, Gloire et Beauté à l'Elysée dont on nous bassine). Cette libération d'otages des FARC, la première depuis des années, représente un espoir dans un conflit qui secoue un pays.

 

Elle a aussi le mérite de nous rappeler qu'il n'y a pas qu'Ingrid Bétancourt parmi les otages. A force de matraquage depuis cinq ans, on en arrive à croire qu'il n'y a qu'elle (un article donnant comme seule information qu'Ingrid en était à 1400 jours de détention méritait-il vraiment de faire la une?).

 

"Y'a peut-être autre chose dans l'actualité qu'un évènement de l'autre coté de la planète qui ne concerne aucun français. Je ne savais même pas qui elles étaient.
Ingrid Betancourt a une double nationalité, dont française, je connaissais, en gros, son histoire. Si on la libère, c'est une otage française que l'on libère et c'est normal que l'on en parle, mais là, les deux otages sont colombiennes. Cela justifie t-il la une de toute la presse ?"


Oups, voilà un petit dérapage légérèrement chauvin, nombriliste et méprisant, à l'encontre de l'esprit de ce site qui, pourtant, ne traite pas que de l'éphéméride franco-français. Oui, une actualité qui ne concerne pas les Français peut justifier de faire la une. Comme déjà dit plus haut, c'est une actualité internationale majeure qui a fait la une dans le monde entier. Elle peut bien la faire également en France, non ? Quant à l'ignorance de l'identité des deux otages libérées, ce n'est pas le plus important. C'est le geste des FARC qui l'est.

 

Je vous concède un point : la longue litanie de l'histoire du bébé n'est pas ce qu'il y a de plus intéressant. Ceci dit, la presse a également retranscrit le témoignage des otages sur leur condition de détention, mais plus discrètement (moins sensationnel).

 

Pour conclure, je ferai un lien concernant votre billet le plus récent sur la dérive de la presse. En effet, certains organes de presse français attribuent un peu facilement le mérite de cette libération à Sarkozy, alors que la presse internationale ne cite pas le président français... A méditer.

Archives
02-2019 Mars 2019 04-2019
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Billets des amis
Design : Astrographisme © 2007 - Image : aimable courtoisie de © Christophe Vacher - Licence Creative Commons
^ Haut ^