Texte à méditer :  Nous voulons developper des défenses capables de nous défendre et des défenses capables de défendre les autres  George W Bush
Recherche



Quelques dossiers

Fermer Les 366 Jours

Fermer Biographie

Fermer Chronologies

Fermer Histoire

Fermer Inclassable

Fermer Journées à thème

Fermer Les Femmes

Fermer USA

Fermer Quelques infos sur 366 Jours par An

Fermer Humour

Fermer Comment dire ...

Fermer Quelques services en lignes

Fermer Jeux

Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Quelques infos externes
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Humour - La politique et l'économie expliquées par les vaches !

La politique et l'économie expliquées par les vaches !
vache.jpg


Bureaucratie américaine : Vous avez deux vaches, le gouvernement vous les prend, en perd une en la déplaçant vers une ferme de Porto Rico et oublie de traire l'autre.

Bureaucratie Européenne : Vous avez deux vaches. Le gouvernement publie des règles d'hygiène qui vous invites à en abattre une. Après quoi, il vous fait déclarer la quantité de lait produit avec l'autre, il vous achète le lait et le jette. Enfin il vous fait remplir 17 formulaires en triple exemplaire, pour déclarer la perte de la vache manquante, ce qui ne vous laisse pas le temps de traire celle qui vous reste.

Bureaucratie française : Vous avez deux vaches. Pour financer la retraite de vos deux vaches, le gouvernement décide de lever un nouvel impôt : la CSSANAB (cotisation sociale de solidarité avec nos amis les bêtes) Deux ans après, comme la France a récupéré une partie du cheptel britannique, le système est déficitaire. Pour financer le déficit on lève un nouvel impôt sur la production du lait : le RAB (Remboursement de l'Ardoise Bovine). Les vaches se mettent en grève. Il n'y a plus de lait. Les français sont dans la rue. La France construit un laitoduc sous la manche pour s'approvisionner auprès des Anglais. L'Europe déclare le lait anglais impropre à la consommation. Le laitoduc ne servira jamais. On lève un nouvel impôt pour l'entretien du laitoduc.

Cannibalisme : Vous avez deux vaches. Elles se mangent mutuellement.

Capitalisme américain : Vous avez deux vaches. Vous en vendez une, vous achetez un taureau, ils font des petits et vous élevez le troupeau.

Capitalisme belge : Vous avez deux taureaux. Plusieurs personnes sont blessées en tentant de les traire.

Capitalisme britannique : Vous avez deux vaches. Vous tuez une des vaches pour la donner à manger à l'autre. La vache vivante devient folle. L'Europe vous subventionne pour l'abattre. Vous la donnez à manger à vos deux moutons.

Capitalisme canadien : Vous avez deux vaches. La banque les saisit, en tue une et jette le lait. Vous vous suicidez.

Capitalisme chinois : Vous n'avez pas de vaches.

Capitalisme corse : Vous avez deux cochons qui courent dans la forêt. Vous déclarez 200 vaches et vous touchez les subventions européennes.

Capitalisme de Hong-Kong : Vous avez deux vaches. Vous en vendez trois à votre société cotée en bourse en utilisant des lettres de créance ouvertes par votre beau-frère auprès de votre banque. Puis vous faites un "échange de dettes contre participation", assorti d'une offre publique, et vous récupérez quatre vaches dans l'opération tout en bénéficiant d'un abattement fiscal pour entretien de cinq vaches. Les droits sur le lait de six vaches sont alors transférés par un intermédiaire panaméen sur le compte d'une société des îles Caïman, détenue clandestinement par un actionnaire qui revend à votre société cotée les droits sur le lait de sept vaches.
Au rapport de la dite société figurent huit ruminants, avec option d'achat sur une bête supplémentaire. Entre temps vous abattez les deux vaches parce que leur horoscope est défavorable.

Capitalisme européen : Vous avez deux vaches. On vous subventionne la première année pour acheter une 3ème vache. On fixe des quotas la deuxième année et vous payez une amende pour surproduction. On vous donne une prime la 3ème année pour abattre la 3eme vache.

Capitalisme français : Vous avez deux vaches. Vous vous mettez en grève pour avoir trois vaches.

Capitalisme hollywoodien : Vous avez deux vaches. Vous en vendez une et achetez un taureau. Le taureau et la vache vivent une belle histoire d'amour. Vous cédez les droits de l'adaptation cinématographique à une major. Puis vous investissez dans l'immobilier.

Capitalisme italien : Vous avez deux vaches, mais vous ne savez pas où elles sont. Pendant que vous les cherchez, vous croisez une jolie femme. Vous l'invitez à déjeuner. La vie est belle.

Capitalisme japonais : Vous avez deux vaches. Vous modifiez leur conception pour qu'elles ne prennent que le dizième de la taille d'une vache ordinaire et qu'elles produisent vingt fois plus de lait.

Capitalisme mexicain : Vous pensez avoir deux vaches, mais vous ne savez pas à quoi ressemble une vache. Vous faites une sieste.

Capitalisme monégasque : Vous avez un pré. Vous le défiscalisez et le louez au plus offrant pour attirer les vaches à lait.

Capitalisme nord-irlandais : Vous avez deux vaches, l'une protestante, l'autre catholique. Vous recevez des subventions au titre de la coopération interconfessionelle.

Capitalisme russe : Vous avez deux vaches. Vous les comptez pour vous rendre compte que vous avez cinq vaches. Vous les recomptez pour vous apercevoir que vous en avez quarante-deux. Vous les recomptez encore une fois pour découvrir qu'il n'en reste plus que douze. Vous arrêtez de les compter et vous ouvrez une nouvelle bouteille de vodka.

Capitalisme sauvage : Vous avez deux vaches. Vous vendez l'une et forcez l'autre à produire comme quatre. Plus tard, vous licenciez l'ouvrier chergé de s'en occuper pour avoir laissé la vache restante à mourrir d'épuisement.

Capitalisme Start'up : Vous aviez 200 vaches mais le krack ne vous en laisse plus que 20. Vous les vendez pour acheter un taureau et vous vous armez de patience.

Capitalisme suisse : Vous avez cinq mille vaches, mais aucune ne vous appartient. Vous les gardez pour le compte d'autres personnes.

Capitalisme taliban : Vous avez deux vache mais vous ne pouvez les traire car il vous est interdit de toucher leurs parties intimes. Vous vous levez discètement la nuit pour les traire quand même mais vous les tuez ensuite en affirmant que c'est une bombe américaine qui a fait le coup.

Catholicisme : Vous avez deux vaches. Vous vous sentez coupable d'avoir des vaches et vous vous confessez. Le curé vous dit que posséder des vaches n'est pas en soi un pêché aux yeux de Dieu, mais que si vous vous sentez coupable à ce sujet, peut être devriez vous libérer les vaches et dire 10 Ave Maria.

Clintonisme : Vous avez deux vaches. Vous couchez avec l'une d'entre elles et dites aux autres animaux de la ferme qu'elles sont toutes les deux de grosses menteuses.

Communisme : Vous avez deux vaches. Vos voisins vous aident à vous en occuper et vous vous partagez le lait. Bon, d'accord peut être que le caïd du coin en a plus que les autres. Ou bien les voisins se liguent contre vous et vous tuent afin qu'il y en ait plus pour eux.

Communisme nord-coréen : Vous avez deux vaches. le gouvernement vous les prend, en tue une, trait l'autre et boit le lait lui-même.

Communisme léniniste : Vous avez deux vaches. Vous devez vous en occuper, le gouvernement prend tout le lait, puis vous envoie en prison.

Communisme stalinien : Vous avez deux vaches. Vous devez vous en occuper, le gouvernement prend tout le lait et le revend dans des magasins d'état. Vous n'avez pas assez d'argent pour en acheter et vous mourez de faim.

Conspirationnisme : Vous n'avez pas de vaches. Il n'y a jamais eu de vaches ici. Il n'y a rien à voir.

Démocratie : Vous avez deux vaches. Un vote décide à qui appartient le lait.

Démocratie totale : Vous avez deux vaches. Un référendum a lieu pour bannir les produits laitiers et la viande bovine. La proposition est adoptée par deux voix contre une. Vous faites faillite.

Démocratie américaine : Vous avez deux vaches. Le gouvernement promet de vous donner deux vaches si vous votez pour lui. Après les élections, le Président fait l'objet d'une procédure d'impeachment pour avoir spéculé sur les obligations bovines. La presse rebaptise le scandale "Cowgate".

Démocratie américaine vue par les pères fondateurs : Vous avez deux vaches. Le gouvernement exerce les pouvoirs qui lui sont délégués par le peuple, qui est souverain. La majorité ne peut dicter intégralement sa volonté à la minorité car le peuple et ses représentants (élus, nommés, ou employés) sont contraints par divers garde-fous, incluant la Constitution, la Déclaration des Droits, les trois branches co-égales du gouvernement et les 50 états de l'Union (voir Article IV, section 4). Donc ce que le gouvernement fait avec vos vaches et avec le lait qu'elles produisent dépend de l'interaction entre le peuple et les garde-fous mentionnés ci-dessus.

Démocratie chrétienne : Vous avez deux vaches. Vous en gardez une, et vous donnez l'autre à votre voisin.

Démocratie représentative : Vous avez deux vaches. Une élection désigne celui qui décidera à qui appartient le lait.

Démocratie réunionnaise : Vous avez deux vaches divagantes dans la forêt primaire gérée par l'ONF. Un agent forestier applique les consignes et les amène à l'enclos. Vous faites une descente avec 30 collègues planteurs, avec un sabre à canne chacun. La gendarmerie s'interpose, et vous bloquez la route nationale. Le président PCR du conseil régional fait voter une subvention aux vaches divagantes. Le député de droite déclare dans le JIR (journal de l'île de la réunion) que c'est une prime à la paresse et que tout ça donne une mauvaise image de La Réunion à Paris. L'arrivée d'un cyclone, une reprise du chikungunya et un nouvel effondrement sur la route du littoral arrêtent la polémique.

Démocratie de Singapour : Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous inflige une amende pour détention non autorisée de bétail en appartement.

Dictature : Vous avez deux vaches. Le gouvernement les prend toutes les deux et vous fait fusiller.

Ecologie : Vous avez deux vaches. Vous chauffer votre maison avec la chaleur captée lors de la traite et le méthane produit par les vaches. Vous faites de l'épandage avec la bouse pour fertiliser le sol et plantez des éoliennes sur les vaches.

Ecologie australienne : Toutes les nations du monde libre, sauf les Etats-Unis, vous demandent de baisser vos émissions de gaz à effet de serre en réduisant la production de votre industrie lourde. Vous chargez un comité d'experts de proposer une alternative. Leur conclusion est que la plupart des gaz à effet de serre sont émis par les vaches. Vous bouchez leur anus. Elles explosent et volent jusqu'en Amérique où elles sont abattues par la défense aérienne pour avoir voulu éviter d'acquitter des droits de douane.

Economie centralisée : Vous avez deux vaches. Et un problème pour les retrouver au milieu d'un champ contenant 100 000 000 de vaches.

Economie redistributive théorique : Vous avez deux vaches. Vous les vendez toutes les deux aux riches. Le gouvernement taxe les riches en leur prélevant une vache et la donne aux pauvres.

Economie redistributive réelle : Vous avez deux vaches. Vous les vendez toutes les deux aux riches. Le gouvernement taxe les riches en leur prélevant une vache et la donne aux pauvres. Le gouvernement a dépensé l'équivalent de trois vaches en frais de fonctionnement.

Education nationale - Programme de langues : Vous avez deux vaches. Vous souhaitez que les élèves puissent parler aux vaches. Plutôt que d'apprendre le français aux deux vaches, vous apprenez à meugler à 500 000 élèves. Les élèves oublient le français. Vous ne vous sentez pas concerné.

Esclavagisme : Vous avez deux vaches. Un marchand d'esclaves vous vend et vous devez les traire pour votre nouveau patron.

Existentialisme : Vous avez deux vaches. Vous déclarez "L'enfer c'est les vaches".

Fascisme : Vous avez deux vaches. Le gouvernement les prend toutes les deux, puis vous emploie pour vous en occuper, et vous vend le lait.

Fascisme français : Vous avez deux vaches, le gouvernement les réquisitionne et vous autorise à lui acheter un peu de lait écrémé.

Fédéralisme belge : Vous avez deux vaches. Comme la vache flamande ne veut s'exprimer qu'en néerlandais et que la vache wallonne ne connaît que le français (et encore), le gouvernement fédéral décide de les placer dans des enclos séparés. Isolées, elles deviennent toutes les deux neurasthéniques. Le gouvernement wallon périclite parce qu'il ne tire plus une seule goutte de lait de sa vache. Le gouvernement bruxellois se plaint auprès de la Commission européenne parce qu'il n'a pas reçu sa part de vache. Le gouvernement de la Communauté germanophone n'en a pas eu non plus mais il s'en fout parce qu'il reçoit son lait directement d'une laiterie d'Aix-la-Chapelle. Le gouvernement de la Communauté Française Wallonie-Bruxelles non plus mais il s'en fout parce qu'il n'aurait de toute façon pas d'argent pour financer la machine à traire la vache. Le gouvernement flamand ne se contente pas de la communautarisation de sa vache et exige son indépendance de façon à appliquer sa propre méthode originale de traite des vaches qu'il espère breveter et exporter à l'étranger bien qu'elle soit inefficace.

Féminisme : Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous inflige une amende pour discrimination. Vous échangez une de vos vaches pour un taureau que vous trayez aussi.

Féodalisme : Vous avez deux vaches. Le seigneur s'arroge la moitié du lait.

Freesbisme : Vous avez deux vaches. L'une d'elles vole sur le toit et reste coincée. Vous espérez que le gouvernement dispose d'échelles à vaches permettant de la récupérer.

Indouisme : Vous avez deux vaches. Elles sont sacrées et vous mourrez de faim.

Indépendantisme bovin : Vous avez deux vaches. Les vaches décident que vous n'avez aucun droit sur leur lait et vous quittent pour former leur propre société.

Industrialisme : Vous avez deux vaches. Vous les disséquez et réfléchissez à la manière de les remplacer par une usine de production de lait de synthèse.

Je m'en foutisme : Vous avez deux vaches ; elles crèvent pendant que vous surfez sur Internet et faites la fête avec les copains.

Koh-lantisme : Vous avez deux vaches. Elles sont emmenées dans un endroit éloigné et doivent participer à diverses épreuves pour gagner leur "immunité". Puis elles votent pour s'éliminer et un jury d'autres vaches désigne une gagnante qui remporte une forte somme d'argent. La gagnante mange l'argent et meurt de coupures internes dues au papier des billets de banque. La perdante gagne des millions grâce à des publicités et des produits dérivés.

Mafia : Vous avez deux vaches. Des tueurs à gages en tuent une et déposent sa tête dans votre lit. On vous offre une protection pour l'autre en échange de lait.

Masochisme : Vous avez deux vaches sadiques.

Matrice : Vous ne pouvez pas traire les vaches. C'est impossible. Rappelle toi plutot de ça… Il n'y a pas de vaches. Tu verras, ce ne sont pas les vaches qui se font traire, mais toi.

Nazisme : Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous prend la vache blonde et abat la brune.

Pragmatisme suédois : Vous avez besoin de deux vaches. Vous achetez des vaches Ikea à assembler vous-même (c'est moins cher).

Social-démocratie : Vous avez 2 vaches. Les 2 vaches forment un syndicat et se mettent en grève pour réclamer une augmentation de leur ration minimum de soja. Devant votre refus catégorique, elles organisent un blocus des étables et paralysent la distribution de lait. Au bout d'une semaine, voyant que le conflit tourne mal (comme le lait), le gouvernement prend le taureau par les cornes et organise une table ronde. Vous finissez par donner satisfaction aux vaches mais en étalant les augmentations sur 30 ans (rappel: durée de vie d'une vache 10 ans). Le gouvernement s'engage à étudier avant 2050, les dossiers d'indemnisation concernant les vaches étrangères (non anglaises) prises dans le blocus. Cette mesure sera de toute façon annulée par le prochain gouvernement.

Surréalisme : Vous avez deux ornithorynques. Le gouvernement en peint un en vert et exige que vous leur donniez des leçons d'harmonica.

Date de création : 28/05/2009 @ 23:19
Dernière modification : 28/05/2009 @ 23:22
Catégorie : Humour
Page lue 6185 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Un coup de cœur à un nouveau site
Les 366 jours de l'année
Cliquez sur une journée pour voir l'Ephéméride correspondant

Janvier
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  
 
Février
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29  
 
Mars
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  
 
Avril
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30  
 
Mai
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  
 
Juin
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30  
 
Juillet
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  
 
Août
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  
 
Septembre
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30  
 
Octobre
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  
 
Novembre
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30  
 
Décembre
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  
My-meteo.fr
météo gratuitemétéo gratuite
Design : Astrographisme © 2007 - Image : aimable courtoisie de © Christophe Vacher - Licence Creative Commons
^ Haut ^